Josef Newgarden remporte les 500 Miles d’Indianapolis

Josef Newgarden remporte les 500 Miles d’Indianapolis

INDIANAPOLIS | Le pilote américain et double champion de la NTT IndyCar Séries Josef Newgarden peut finalement mettre un crochet à la case à côté des 500 Miles d’Indianapolis. Le pilote de Team Penske a devancé Marcus Ericsson et Santino Ferrucci pour remporter la 107e édition de la mythique course.

Au terme d’une course en deux temps, Josef Newgarden a finalement signé sa première victoire sur le circuit ovale du Indianapolis Motor Speedway. Au final, Newgarden aura mené cinq tours dont le plus précieux, le 200e de la course.

C’est lors de la relance avec un tour à faire qu’il a effectué le dépassement de la victoire, au bout de la ligne droite arrière. C’était le 52e dépassement de la course pour la tête.

Ce qui est plus impressionnant, c’est que le pilote de la voiture #2 Team Penske avait débuté l’épreuve en 17e position.

« Gagner cette course est indescriptible. Je pense qu’être à cet événement est indescriptible. Quelqu’un doit venir le voir et en faire partie pour comprendre de quoi il s’agit vraiment. »Josef Newgarden

Marcus Ericsson pensait bien en avoir fait suffisamment pour signer sa deuxième victoire de suite à Indianapolis. Il aura mené un total de 30 tours, sans réussir à mener le plus important des 200 tours.

Quelle histoire ce fut celle du pilote chez A.J. Foyt Entreprises Santino Ferrucci. Suite à une impressionnante qualification en 4e place, il a complété l’épreuve en troisième place. Toute la course il a été dans le coup, menant 11 tours au final.

Lors du premier drapeau jaune, le ciel s’est écroulé sur le détenteur de la pole Alex Palou. À sa sortie de sa boîte des puits, Palou a été percuté par Rinus VeeKay. Le fait qu’il termine tout de même quatrième est digne de mention.

Dans l’ordre, Alexander Rossi, Scott Dixon, Takuma Sato, Conor Daly, Colton Herta et Rinus VeeKay complètent le top10.

Trois drapeaux rouges

Après que les 91 premiers tours de la course se soient déroulés sur le vert, la course aura finalement été neutralisée à cinq reprises. Lors des 15 derniers tours, à trois occasions le drapeau rouge a forcé l’arrêt de la course.

C’est la première fois de l’histoire de la course que la course est arrêtée sur drapeau rouge à plus d’une occasion pour raison d’accident.

Au premier virage suite au 185e passage, le Suédois Felix Rosenqvist a perdu le contrôle et s’est retrouvé dans le mur extérieur dans la partie sud de la piste. Suite au contact avec le mur, Rosenqvist a été percuté par Kyle Kirkwood, qui s’est pour sa part retrouvé renversé sur le toit de sa voiture #27.

Une catastrophe a été évitée sur cet incident, alors que le pneu arrière gauche de la voiture de Kirkwood a été propulsé par-dessus la clôture de sécurité. Par chance, il a atterri sur une voiture stationnée en dehors de piste au deuxième virage.

Au 193e tour, le deuxième drapeau rouge a été ordonné par l’IndyCar. Pato O’Ward a tenté sa chance de dépasser Marcus Ericsson, mais le Suédois lui a fermé la porte. Le Mexicain s’est ensuite retrouvé dans le mur à la sortie du troisième virage. Simon Pagenaud, poussé par Scott McLaughlin, et Agustin Canapino ont aussi été impliqués dans cet accident.

Jamais deux sans trois, non? Suite à la relance suivante, un accrochage entre Ed Carpenter et Benjamin Pedersen force la série IndyCar d’y aller d’un troisième drapeau rouge.

Le champion de la course en 2022 Marcus Ericsson s’est alors retrouvé en position désavantageuse avec seulement un tour à la relance.

« Je crois qu’il ne restait pas suffisamment de tours pour relancer la course. Je pense que ce n’était pas sécuritaire de relancer après la sortie des puits avec des pneus froids. »Marcus Ericsson

Le mot d’ordre semblait pourtant clair auprès des pilotes que la série IndyCar ferait tout dans son pouvoir pour terminer la course sur drapeau vert.

Le vétéran Tony Kanaan était d’accord avec la décision après la course, lui qui disputait sa dernière course en IndyCar.

« La plus grande plainte que nous avons chaque année était que nous ne devrions pas terminer une course sous le jaune. »Tony Kanaan

Prochaine course

La NTT IndyCar Series se déplace dès la fin de semaine prochaine dans les rues de Détroit, au Michigan. La course, qui ne se retrouve plus sur Belle Isle, sera une épreuve de 100 tours sur le circuit de 1.7 miles.

Résultats

  1. Josef Newgarden
  2. Marcus Ericsson (+0.0974)
  3. Santino Ferrucci (+0.5273)
  4. Alex Palou (+0.7638)
  5. Alexander Rossi (+0.9934)
  6. Scott Dixon (+1.4316)
  7. Takuma Sato (+1.5770)
  8. Conor Daly (+1.8855)
  9. Colton Herta (+2.2248)
  10. Rinus VeeKay (+3.2648)
  11. Ryan Hunter-Reay (+3.4223)
  12. Callum Ilott (+4.0470)
  13. Devlin DeFrancesco (+4.7432)
  14. Scott McLaughlin (+5.0045)
  15. Helio Castroneves (+5.4631)
  16. Tony Kanaan (+5.7158)
  17. Marco Andretti (+8.9800)
  18. Jack Harvey (+1 tour)
  19. Christian Lundgaard (+2 tours)
  20. Ed Carpenter (+ 3 tours) – Accident
  21. Benjamin Pedersen (+4 tours) – Accident
  22. Graham Rahal (+5 tours)
  23. Will Power (+5 tours)
  24. Pato O’Ward (+8 tours) – Accident
  25. Simon Pagenaud (+8 tours) – Accident
  26. Agustin Canapino (+8 tours) – Accident
  27. Felix Rosenqvist (+17 tours) – Accident
  28. Kyle Kirkwood (+17 tours) – Accident
  29. David Malukas (+40 tours) – Accident
  30. Romain Grosjean (+51 tours) – Accident
  31. Sting Ray Robb (+110 tours) – Accident
  32. RC Enerson (+125 tours) – Mécanique
  33. Katherine Legge (+159 tours) – Contact

Cédrik est le fils de Marc Blondin.

Related Articles