L’Armada prolonge les contrats de Bruce Richardson et Pierre Cloutier

L’Armada prolonge les contrats de Bruce Richardson et Pierre Cloutier

L’Armada de Blainville-Boisbriand a confirmé lundi soir que l’entraîneur-chef Bruce Richardson et le directeur général Pierre Cloutier avaient signé une prolongation de contrat les liant avec la Flotte jusqu’à la fin de la saison 2021-2022.

Depuis l’arrivée de la concession sur la Rive-Nord de Montréal avant la saison 2011-2012, la stabilité chez l’Armada de Blainville-Boisbriand est l’une des choses qui ressort le plus lorsque l’on observe que seulement trois entraîneurs-chefs et deux directeurs généraux ont fait partie de l’organigramme hockey.

C’est dans cette même lignée que l’organisation a décidé de prolonger les contrats de Bruce Richardson et Pierre Cloutier jusqu’à la fin de la saison 2021-2022.

Bruce Richardson

L’entraîneur-chef Bruce Richardson, âgé de 42 ans, sera de retour pour une troisième et quatrième saison avec la Flotte.

« Je suis extrêmement fier et content de pouvoir poursuivre l’aventure avec l’Armada. J’ai un sentiment d’appartenance avec l’organisation et je suis content de pouvoir continuer avec tous les changements que nous avons faits dernièrement, de poursuivre avec les jeunes et les joueurs. »Bruce Richardson

À sa deuxième saison seulement dans ce nouveau cycle, la formation de Blainville-Boisbriand a réussi à signer un championnat de division, ce qui est plutôt rare dans de telles circonstances. Cela prouve l’énorme boulot effectué par le personnel hockey depuis deux saisons complètes.

Peu de gens prévoyaient un tel résultat à l’aube de la saison 2019-2020, mais comme à plusieurs reprises depuis son transfert au Centre d’excellence Sports Rousseau, l’éthique de travail irréprochable et le sentiment de famille autour de l’équipe ont mené encore une fois à des résultats.

« La première année, je m’en suis servi comme une saison d’apprentissage et pour me familiariser. Il reste encore beaucoup de travail à faire, il faut continuer à progresser, car c’est exactement ce que nous avons fait depuis la première année. »

Le Pierrois est très content de pouvoir compter sur l’appui de son directeur général, qui sera lui aussi de retour pour les deux prochaines saisons.

« La communication et l’ouverture sont là des deux côtés, nous avons le même objectif et les mêmes valeurs familiales. Nous travaillons pour atteindre le même but, celui d’avoir la meilleure formation possible. Nous sommes toujours en mode solution pour atteindre notre but ultime. »

Pierre Cloutier

Le directeur général Pierre Cloutier a lui aussi vu son travail récompensé, avec cette prolongation de contrat de deux saisons.

« Pour moi, faire partie de l’organisation de l’Armada est un privilège que j’apprécie énormément. Tout le monde qui fait partie de l’Armada est fier de faire partie de l’organisation. Je ne serai pas satisfait tant et aussi longtemps que nous n’aurons pas soulevé une coupe. » Pierre Cloutier

Le principal intéressé a eu de difficiles décisions à prendre depuis son entrée en poste en 2018. Que ce soit les multiples transactions pour rajeunir la formation ou les transactions de joueurs importants comme Joël Teasdale et Samuel Bolduc, Pierre Cloutier a pris les bonnes décisions que ça soit pour l’organisation ou pour les joueurs qui avaient une ultime chance de soulever la Coupe du Président.   

« Je n’avais aucune inquiétude, les propriétaires ont toujours manifesté beaucoup de confiance envers le travail que l’on faisait. Nous le savions que la situation contractuelle serait traitée après la saison 2019-2020. »

Pour arriver à soulever les précieux trophées, Pierre Cloutier sait très bien ce que lui et le reste des membres de l’organisation auront à faire pour atteindre cet objectif.

« Je sens que nous sommes sur la bonne voie, nous devrons continuer de nous investir avec cœur et passion, et de mettre notre talent à profit. Il va être primordial que bien recruter les joueurs, des joueurs qui cadrent parfaitement dans nos valeurs organisationnelles. »

Le choix de prolonger l’entraîneur-chef revenait principalement au directeur général, comme c’est souvent le cas. Selon Pierre Cloutier, il ne faisait aucun doute que l’homme de la situation était bien Bruce Richardson.

« Après deux saisons maintenant, Bruce Richardson est un rouage très important des succès de l’organisation. C’est un gars que j’adore, que ce soit l’entraîneur ou l’être humain. J’aime la façon dont il réagit et qu’il s’ajuste. J’ai extrêmement confiance en Bruce Richardson et pour moi, la prolongation du contrat était un incontournable pour continuer à faire mon travail de la bonne façon. »

Cédrik est le fils de Marc Blondin.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *