LE GARDIEN EN PÉRIODE D’ESSAI À RIMOUSKI L’OCÉANIC ATTEND BEAUCOUP DE JUSTIN BLANCHETTE

LE GARDIEN EN PÉRIODE D’ESSAI À RIMOUSKI L’OCÉANIC ATTEND BEAUCOUP DE JUSTIN BLANCHETTE

Un texte de Réal-Jean Couture

Le directeur général de L’Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil, n’a pas jeté sa liste d’épicerie en rapport avec la période des transactions dans la LHJMQ, du 15 décembre au 06 janvier. S’il est satisfait des 7 transactions auxquelles il a été impliqué cette semaine, il est de ceux qui surveillent les joueurs qui deviennent disponibles et analyse s’ils répondraient aux besoins de l’équipe tout en vérifiant si ces joueurs peuvent adopter les objectifs et valeurs de l’équipe, sur et hors glace.

En mêlée de presse en fin d’avant-midi, Serge Beausoleil a bien accepté de nous résumer les deux transactions. « Nous avons acquis les services du gardien Justin Blanchette des Cataractes de Shawinigan, transaction conditionnelle à ce qu’il se soit trouvé une place dans l’équipe au 6 janvier, date limite des transactions. On va le challenger et voir ce qui va se passer pour assurer le poste qui se veut l’auxiliaire de Colten Ellis. »

Justin Blanchette est très heureux de se présenter à L’Océanic et il sait dans quelle situation il se trouve, et à 19 ans, il peut comprendre le défi qui lui est mis sur la table. Il est clair qu’il a 5 matchs – s’il les joue tous – pour montrer ce qu’il a à offrir comme gardien auxiliaire, à savoir 2 à la maison contre Chicoutimi et Boisbriand, et 3 sur la route à Victoriaville, Baie-Comeau et Chicoutimi.

« Il est dans de très belles dispositions et il est animé d’un bel esprit, est challengé par la situation, la comprend. C’est la situation qui se présente et on ne perdra rien au change et il est au courant de la position que nous avons avec Shawinigan là-dessus.

Le jeune gardien, Raphaël Audet va demeurer avec L’Océanic et Jonathan Labrie et Thomas Couture sont avec leurs équipes Midget AAA et Junior AAA demeurent avec l’équipe jusqu’à une décision finale de l’organisation. « Pour la suite, on a beaucoup aimé ce qu’il (Audet) a fait en novembre et moins ce qu’il a fait en décembre. Il faut donc évaluer le tout ! »

PAS DE MÉNAGE À 3 GARDIENS

Il n’est toutefois pas dans les intentions de l’équipe de se préparer à poursuivre la saison avec un ménage à trois gardiens. « On va prendre une décision pour le 6 janvier quant à l’avenir de Justin Blanchette avec nous. Si on ne garde pas Justin Blanchette après le 6 janvier, on peut récupérer notre choix de 8e ronde. Mais si on décide de garder Blanchette, on prendra alors d’autres décisions. Ce ne sera pas un ménage à trois. On n’est pas à envisager un tel ménage. »

Ce qu’on attend de Blanchette, lui qui affiche un dossier de 33-58 en carrière (105 matchs) dans la LHJMQ  ? « Shawinigan est un club en pleine ascension, une des plus dangereuses de notre côté. Les Cataractes nous ont battus deux fois dont une fois chez nous avec Blanchette devant les buts. Il a eu des matchs où il est resté devant le filet après avoir accordé 7, 8 et 9 buts, ce qui a amoché pas mal ses statistiques. Mais c’est aussi le gardien qui a remporté deux matchs contre Rouyn-Noranda presque à lui seul l’an dernier avec la jeune équipe de Shawinigan. C’est lui qui était devant le filet, qui a levé son jeu d’un cran et c’est ce gars-là qu’on veut retrouver. C’est là-dessus qu’on mise. »

« On sait que c’est un gardien qui a besoin d’être challengé, qui a roulé sa bosse dans le junior et un gardien de 19 ans peut être une option envisageable pour épauler Colten (Ellis). Ceci dit, je ne jette pas de discrédit envers Raphaël (Audet). C’est une situation effectivement névralgique en ce moment, mais on n’est pas vraiment contre ce qui s’est passé en décembre pour notre équipe au point de vue de nos gardiens. Ce qui est clair : c’est une occasion qui permet aux jeunes et à l’équipe d’essayer de voir les possibilités de nous améliorer. »

Et quel est l’état de Colten Ellis dans le moment ? Confirmant que Colten est chez lui dans les Maritimes, Serge Beausoleil indique qu’il progresse. Juste avant de quitter, il chaussait les patins, endossait les jambières, était capable d’y aller de génuflexions, ça s’améliore, mais il faut comprendre que d’aucune façon, nous allons hâter un retour qui serait trop hâtif pour Colten Ellis. Mais il se rapproche de la compétition chaque jour, ce qui est intéressant. Je m’attends à le voir revenir au cours du mois de janvier. Est-ce au début, à la mi janvier ? Je ne le sais pas encore. On va en avoir le cœur net la fin de semaine prochaine, alors qu’on sera plus à même d’évaluer la situation et les échéanciers.

HEUREUX POUR D’ARTAGNAN JOLY

« Quant à la deuxième transaction, nous avons pu envoyer D’Artagnan Joly à Halifax. Je suis bien content que ceci lui donne l’opportunité de jouer. C’était l’objectif avant toute chose. Il méritait cette chance-là et nous sommes contents de le voir joindre une des belles organisations dans la LHJMQ et y finir sa carrière dans le circuit. »

Finalement, ce mouvement fait en sorte que L’Océanic n’a aucun joueur qui ait été laissé à la traîne, considérant que le directeur général avait bien des joueurs auxquels il voulait trouver une niche et il peut parler de mission accomplie. « Ce fut une longue route, j’en conviens, et je suis content que tout le monde ait pu trouver sa niche.

editor

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *