Scott Dixon remporte le Genesys 300

Scott Dixon remporte le Genesys 300

Le quintuple champion de la NTT IndyCar Series, Scott Dixon, a remporté samedi soir la première course du championnat 2020. C’est une quatrième victoire en carrière pour le Néo-Zélandais sur le Texas Motor Speedway.

Après avoir mené par une bonne avance pendant une bonne partie de la course, Scott Dixon a eu chaud à la fin lorsque son coéquipier Felix Rosenqvist s’est retrouvé dans le mur avec 10 tours à faire.

Le pilote de la voiture #9 de Chip Ganassi Racing a dû prendre part à une relance avec seulement quatre tours à faire, mais il y avait plusieurs retardataires entre Dixon et le pilote qui a terminé au deuxième rang, Simon Pagenaud.

N’étant pas reconnu comme un pilote qui débute la saison avec aplomb année après année, il a reconnu après la course que le résultat était très satisfaisant.

« Le sentiment est incroyable, nous sommes tous ici pour gagner. Avec la compétition féroce, les victoires ne viennent pas aussi souvent que par le passé. C’est plaisant de pouvoir aller chercher cette victoire, car la voiture était vraiment dominante aujourd’hui. »Scott Dixon

Scott Dixon célèbre sa victoire en compagnie de Chip Ganassi. Crédit photo : Chris Owens/IndyCar

Un résultat plus que satisfaisant pour Pagenaud

Le pilote français de la voiture #22 chez Team Penske, Simon Pagenaud, a terminé l’épreuve de 200 tours en deuxième position.

Malgré une vibration au niveau des pneus arrière, Pagenaud est resté dans le top 5 pendant la plus grande partie de l’épreuve.

En restant avec le groupe des meneurs, Pagenaud a pu profiter de l’accident de Rosenqvist pour se faufiler sur la deuxième marche du podium.

Newgarden complète le podium

Le double champion de la série Josef Newgarden a conclu la première course de l’année sur la dernière marche du podium.

L’Américain avait la chance de débuter la course en position de tête, mais il a rapidement éprouvé des difficultés avec une vibration au niveau des pneus, ce qui lui a fait perdre quelques positions en début de course.

Avant l’épreuve, Newgarden avait mentionné aux membres des médias qu’il n’allait pas être trop agressif pour aller chercher la victoire au Texas pour une deuxième année de suite. Il pensait plus à long terme, en s’assurant d’aller chercher un résultat intéressant plutôt que de risquer de se retrouver dans le muret.

« C’est le genre de soirée où tu te rends compte rapidement que la voiture ne sera pas assez bonne pour aller chercher la victoire. Alors, j’ai travaillé fort pour terminer avec le meilleur résultat possible. Mon équipe m’a aidé beaucoup avec de bons arrêts aux puits et mon stratégiste (Tim Cindric) à travailler fort de ce côté pour me permettre de finir en avant. »Josef Newgarden

L’équipe de la voiture #1 de Josef Newgarden au travail dans les puits. Crédit photo : Chris Jones/IndyCar

Pas le début de saison espéré chez Andretti

Deux des six pilotes de chez Andretti Autosport ont éprouvé des problèmes avant même le début de la course.

Ryan Hunter-Reay (8e) et Alexander Rossi (15e), deux pilotes de premier plan dans la série, ont débuté la course en fond de peloton suite à un problème électronique avant le départ des moteurs. De plus, les deux pilotes américains ont dû servir une pénalité suite à des changements non approuvés à la voiture avant le départ.

Après une saison de misère en 2019, Zach Veach a obtenu un très bon résultat en terminant au 4e rang.

Prochaine épreuve

La deuxième épreuve de la saison 2020 aura lieu sur le mythique Indianapolis Motor Speedway, sur le tracé routier pour le Grand Prix d’Indianapolis. Cette deuxième épreuve sera présentée le samedi 4 juillet, la même fin de semaine que le Brickyard 400 (NASCAR).

Résultats Genesys 300

1. (2) Scott Dixon

2. (3) Simon Pagenaud

3. (1) Josef Newgarden

4. (5) Zach Veach

5. (13) Ed Carpenter

6. (19) Conor Daly

7. (14) Colton Herta

8. (4) Ryan Hunter-Reay

9. (20) Oliver Askew

10. (10) Tony Kanaan

11. (12) Charlie Kimball (Accident lors du dernier tour)                                                        

12. (18) Pato O’Ward

13. (6) Will Power

14. (11) Marco Andretti

15. (8) Alexander Rossi

16. (21) Jack Harvey

17. (7) Graham Rahal

18. (15) James Hinchcliffe

19. (17) Marcus Ericsson

20. (9) Felix Rosenqvist (Accident au 190e tour)

21. (23) Santino Ferrucci (Problème mécanique)

22. (24) Rinus VeeKay (Accident au 38e tour)

23. (16) Alex Palou (Accident au 38e tour)

24. (22) Takuma Sato (Accident en qualifications)

Cédrik est le fils de Marc Blondin.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *