Victoire d’Alex Palou dans les rues de Détroit

Victoire d’Alex Palou dans les rues de Détroit

L’Espagnol Alex Palou a finalement réussi à concrétiser une pole position en victoire, remportant l’épreuve de 100 tours dans les rues de Détroit. C’est la première fois depuis la course de Portland en 2021 qu’il réalise l’exploit. Will Power et Felix Rosenqvist viennent compléter le podium.

Nous avons eu droit à une course pleine en rebondissements et surtout toute une démonstration de pilotage entre Alex Palou et Will Power.

Partant de la pole sur les pneus secondaires, le pilote chez Chip Ganassi Racing a maintenu la tête pendant une bonne partie du premier segment. À un certain moment, l’Australien Will Power a eu le dessus étant le premier à s’élancer sur les pneus primaires en 7e place.

C’est finalement au 29e passage que le pilote chez Team Penske a pris la première place, en ramenant l’incroyable avance d’Alex Palou de 9 secondes à zéro, l’instant de quelques tours.

Au final, Power aura réussi à mener 14 tours d’une course éventuellement dominée par le meneur au championnat Alex Palou, qui a pour sa part mené 74 tours de l’épreuve.

« Honnêtement, c’était une course chargée. Nous avions une voiture très rapide dans le premier relais et je pense que nous avons fait la bonne stratégie en poussant au maximum. »Alex Palou

Le pilote suédois Felix Rosenqvist a bien rebondi après un résultat décevant aux 500 Miles d’Indianapolis, en terminant sur la troisième marche du podium. Il était un des pilotes les plus constants à Indianapolis, avant de toucher le mur en fin de course.

Scott Dixon (4e) et Alexander Rossi (5e) complètent le top 5.

Impressionnante remontée de Kyle Kirkwood

La course de Kyle Kirkwood a débuté de la même façon qu’elle s’était terminée la fin de semaine dernière à Indianapolis. Lors du drapeau vert au deuxième tour, Callum Ilott est rentré en contact avec l’arrière de la voiture de Kirkwood, le forçant à rentrer dans les puits pour changer l’aileron arrière de sa voiture #27.

Ce qui est impressionnant, c’est que le vainqueur de la course de Long Beach a réussi à ramener sa voiture en sixième place au fil d’arrivée.

Les neutralisations

Il était possible de s’attendre à une course folle et c’est exactement ce que nous avons eu droit. Au total, sept drapeaux jaunes ont été appelés par l’INDYCAR avec un total de 32 tours sur le jaune.

Même le début de la course a dû être avorté suite à une mauvaise formation. Le vert a été donné lors du deuxième passage.

La troisième neutralisation est survenue au 43e passage, alors que le pilote Arrow McLaren Pato O’Ward a touché le mur à la sortie du 9e virage. C’est en tentant un dépassement tardif sur Santino Ferrucci que le pilote mexicain s’est retrouvé dans le mur.

Lors de ce même jaune, Graham Rahal a terminé sa course dans le mur extérieur du premier virage après avoir simplement perdu le contrôle. Le pilote recrue Benjamin Pedersen n’a pu l’éviter, mais il a pour sa part pu poursuivre la course.

Sting Ray Robb a forcé deux neutralisations, au 49e tour ainsi qu’au 92e tour.

Pour une deuxième fin de semaine de suite, Romain Grosjean a été incapable de compléter l’épreuve suite à un contact avec le muret du quatrième virage.

Finalement, David Malukas a aussi terminé sa course au même endroit qu’O’Ward à la relance, suite à l’accident de Grosjean.

Palou loin devant au championnat

Avec dix épreuves à faire au calendrier 2023 de la NTT IndyCar Series, l’Espagnol Alex Palou mène maintenant par 51 points sur Marcus Ericsson.

Troisième avant la course, Pato O’Ward a récolté un maigre total de 6 points, le plaçant au 5e rang du championnat.

Josef Newgarden (-70 points) et Scott Dixon (-79 points) se placent maintenant devant O’Ward, en troisième et quatrième position respectivement.

Prochaine course

La série IndyCar aura congé la fin de semaine prochaine, avant de revenir sur le circuit de Road America au Wisconsin, le 18 juin prochain.

La course de 55 tours est prévue pour 13h00, le 18 juin prochain.

Résultats

  1. Alex Palou
  2. Will Power (+1.1843)
  3. Felix Rosenqvist (+5.9515)
  4. Scott Dixon (+7.5682)
  5. Alexander Rossi (+9.9841)
  6. Kyle Kirkwood (+10.5426)
  7. Scott McLaughlin (+10.9350)
  8. Marcus Armstrong (+11.6792)
  9. Marcus Ericsson (+13.0181)
  10. Josef Newgarden (+14.0223)
  11. Colton Herta (+17.6606)
  12. Devlin DeFrancesco (+19.4321)
  13. Simon Pagenaud (+19.6486)
  14. Agustin Canapino (+21.4219)
  15. Conor Daly (+21.7748)
  16. Christian Lundgaard (+22.1160)
  17. Jack Harvey (+23.0710)
  18. Rinus VeeKay (+23.8193)
  19. Helio Castroneves (+24.6734)
  20. Benjamin Pedersen (+3 tours)
  21. Santino Ferrucci (+ 3 tours)
  22. Sting Ray Robb (+ 3 tours)
  23. David Malukas (Accident)
  24. Romain Grosjean (Accident)
  25. Graham Rahal (Accident)
  26. Pato O’Ward (Accident)
  27. Callum Ilott (Accident)

Cédrik est le fils de Marc Blondin.

Related Articles